Édito

Nous y sommes : j'ai vécu un an avec ma nouvelle équipe et l'heure d'une saison construite avec elle arrive enfin, je m'en félicite.

La musique actuelle a une place prépondérante dans l’activité de l’Archipel, la Scène Nationale de Perpignan, notamment grâce aux ressources de la salle Elmediator, l’île extérieure de cet archipel artistique, qui lui est dédiée.
Je suis fier de pouvoir vous proposer cette nouvelle programmation et heureux de voir cette salle prospérer dans sa mission au sein de notre belle Scène Nationale. Venez à notre rencontre, vous êtes chez vous !
Concerts, performances, répétitions, ateliers, expositions, résidences,… vont encore une fois rythmer cette nouvelle saison. Nous aurons le plaisir d’accompagner des artistes en qui nous croyons comme R-Can, Yamin Alma ou Supamoon et de soutenir d’autres projets locaux - Zoé & the Bifles - ou régionaux - La Recette (Toulouse), La Pietà (Montpellier).
Dans un souci de croisement des esthétiques et parce que la culture appelle la culture, nous avons confié, cette année encore, l’identité visuelle de la saison à un artiste local Thierry Guitard que nous remercions pour sa collaboration.

Borja Sitjà, Directeur Général du Théâtre de l’Archipel

l’Artiste de la saison

Thierry Guitard dessine pour la presse depuis 1992, notamment pour The New Yorker, Libération, Rock & Folk,… Il est l’auteur de bandes dessinées telles que Double Violence ou La Véritable histoire de John Dillinger et illustre également des textes d’auteurs pour l’édition (Jack London, Gaston Leroux). Il a réalisé deux courts métrages d’animation intitulés Les Pauvres et La Misère dont le dessin de l’affiche a été repensé pour créer le visuel d’Elmediator, en collaboration avec la graphiste Lucie Kempeners. Nous retrouverons l’exposition de ses oeuvres sur nos murs dès le mois de janvier. www.thierryguitard.net

L’Expo du 1er trimestre > Chuck Berry par Thierry Grillet

Chuck Berry, c’est cette légende du rock qui fait que l’on se pince quand on a la chance de l’avoir vu sur scène. C’est exactement ce qu’a ressenti le journaliste et photographe Thierry Grillet lors du Black Music Festival de Gérone en 2005. Chuck, à 78 ans, chemise à paillette et Gibson ES-335 en main, déploie sur scène une énergie de teenager, et enchaîne les tubes mythiques, de Maybellene à Johnny be good